22 novembre 2010

Je vous écoute

Chut ! Ecoutez… Prêter l'oreille, avant de prêter la plume, c'est tout le métier de l'écrivain public. Jolie expression "prêter l'oreille", vous ne trouvez pas ? Je te prête l'oreille pour quelques minutes, une heure, deux heures. Et quand j'ai bien écouté, je m'en vais écrire dans mon petit coin, quelques pages qui seront le reflet le plus fidèle possible de ce que j'ai entendu. Thérapie ? Je ne suis pas là pour ça. Je suis miroir, caisse de résonance, je suis le confident discret, le chemin de campagne... [Lire la suite]
Posté par noirdencre à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2010

Le bon usage des mots

Les mots, ce qu'ils disent et ce qu'on leur fait dire Ecoutez… écoutez Aujourd'hui 22 septembre, j'écoute France info en faisant ma toilette (un peu tard, je l'avoue). On en est au débat sur les retraites et une responsable syndicale dont j'ai oublié le nom et l'affiliation répond au journaliste. Que pensez-vous de… Quel est votre avis sur… Et là, surprise, elle répond toujours la même chose. Enfin, pas la même chose, mais elle commence TOUJOURS par le même mot. Lequel ? Devinez ! "Ecoutez". Elle... [Lire la suite]
Posté par noirdencre à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 septembre 2010

La biographie, une histoire d'amour

Pour un écrivain public, écrire une biographie cela ressemble à une histoire d'amour, mais seulement de loin. Qu'est-ce qu'une histoire d'amour ? Il y a d'abord le cœur vide qui attend "comme le cerf altéré soupire après l'eau des fontaines…". Puis c'est le miracle : la rencontre. Pourquoi, comment lui (ou elle), pourquoi, comment moi ? Au miracle succède l'émerveillement de la découverte. Tout est beau, tout est possible. Et puis c'est le "temps calme", la vie quotidienne, ensemble ou... [Lire la suite]
01 septembre 2010

Liaisons douces, honnêtes, risquées, dangereuses et autres pataquès

Quelques réflexions sur la liaison, ses joies et ses dangers Il est des liaisons justes et bienfaisantes et d'autres corrompues grasses et triomphantes… Qu'on me pardonne ce mauvais pastiche de Baudelaire. La liaison est cependant bien une sorte de parfum du langage. Elle l'enveloppe, l'habite, le colore, comme un parfum léger qui sait se faire oublier pour ne mettre en valeur que celui qui le porte. Le petit "r", le petit "z", le petit "t", le petit "n" qui vous entraînent de mot en mot... [Lire la suite]
Posté par noirdencre à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,